Fatales Quenouilles

Fatales Quenouilles

Les roseaux à quenouilles (typha latifolia en latin), présents au bord du bassin, sont le point de départ de l’installation.

Une quenouille est aussi un bâton garni d'une matière textile, que l'on file en la dévidant au moyen d’un fuseau ou d’un rouet. Elle nous rappelle le mythe des trois sœurs aveugles, appelées les Moïres ou les Parques. La première Clotho (la fileuse) tisse le fil de la vie, la deuxième Lachesis (la Répartitrice) le déroule, alors que la troisième Atropos (l’inflexible) le coupe.

L’installation Fatales Quenouilles souhaite créer un temps de pause, un acte poétique pour penser la fragilité de nos vies qui ne tiennent qu’à un fil et plus largement à la fragilité du vivant.

Les habitués, passants du bassin ont participé à cette vannerie collective, en créant des paniers-vies, et en tissant des liens.

L’osier quand à lui, est teint avec des plantes végétales de couleurs chaudes, à l’image du sang, de la chaleur qui coule en chacun de nous, de cette flamme qui anime nos vies.

Installation Fatales Quenouilles, bassin des Goachères, Massy, festival Ô Berges d'été 2021